La ville de Quito a organisé sa deuxième Fiesta de la Luz avec le conseil artistique de la Fête des Lumières de Lyon et l’appui en production de l’Alliance française.
Cet évènement s’est déroulé du 9 au 13 août 2017 dans le centre historique de la capitale équatorienne, classée au patrimoine de l’UNESCO, se raccrochant au mois culturel de Quito. La Fiesta de la Luz 2017 a remporté un immense succès attirant plus de 2 millions de visiteurs .
Neuf créations lumières ont été installées dans les lieux emblématiques de la ville. Six artistes français ont participés à cette fête des lumières équatorienne : Daniel Knipper, Patrice Warrener, Laurent Langlois, Eric Michel, Leslie Epsztein et Camille Gross accompagnés de cinq équatoriens : Fidel Eljuri et Nicola Cruz, Pablo Mora, Isabel Pàez et Miguel Vélez.

http://www.fetedeslumieres.lyon.fr/fr/actualite/une-fete-des-lumieres-en-equateur

 

 

LA DANSE DES PIERRES
UN UNIVERS POÉTIQUE

 

Le thème :

La Cathédrale, sa blancheur, ses volutes minérales, son dôme céleste, son clocher presque végétal.

Ses variations :

La Cathédrale se voile d’ombres, de lumières.
Elle laisse entrevoir ses pierres, ses forces architecturales, ses fantaisies de stucs.
Elle qui chaque soir s’habillait de blanc, revêt ce soir des habits de couleurs et de formes pour étonner, ouvrir le regard.
Sur ses murs passent les ombres lumineuses des passants, dessinant leurs traces solaires dans l’obscurité.
Les ombres, les formes, les couleurs la font bouger dans une danse solennelle et majestueuse.
Elle accompagne le passant, l’invite à s’arrêter un moment sur son parvis ou derrière la forêt d’arbres de la place.

La Basilica
Basilicolor
C’est une première collaboration avec Patrice Warrener.
Le principe est d’allier la lumière (avec ses directions, qualités, colorimétries) et les chromolithes de Patrice Warrener, d’offrir une troisième dimension à son regard.

http://moonweed.free.fr/chromo_web/chromolithe.html